Le Brexit et la reconnaissance des qualifications | The International Academy of Osteopathy IAO
 

IAO TV logo

Le Brexit et la reconnaissance des qualifications

28/01/2019

Enquête de la commission CULT (commission de la culture et de l'éducation) Novembre 2018

Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 29 mars 2019.

Bien que les qualifications académiques (comme le Master of Science in Osteopathy) relèvent de la compétence nationale, des mesures de soutien ont été mises en œuvre au niveau européen. Le Brexit ne devrait pas avoir de conséquences substantielles puisque ces mesures sont intergouvernementales (par exemple, le processus de Bologne), mises en œuvre sur une base volontaire (par exemple, cadre européen des certifications, Europass) ou ouvertes aux pays tiers (par exemple Erasmus+).

N'oublions pas que les pays européens ne sont pas les seuls à avoir adhéré au Programme de Bologne (par exemple, la Macédoine, l'Islande, la Turquie, le Liechtenstein et la Norvège).

Lors d'une des réunions de Bologne (Convention de reconnaissance de Lisbonne), les pays de Bologne visent à accroître la comparabilité et la reconnaissance mutuelle. La LRC est à la base du "processus de Bologne", lancé en 1998 et qui regroupe 48 pays.

Étant donné que le processus de Bologne, ainsi que des outils tels que l'ECTS et EQF, ne se limitent pas aux États membres de l'UE, Brexit n'aura pas d'impact prévisible sur la reconnaissance des diplômes et des périodes d'études à l'étranger. La participation au processus de Bologne et l'utilisation des outils susmentionnés resteront ouvertes au Royaume-Uni après son retrait de l'UE.